Depuis les évènements des Gilets Jaunes, les manifestations variées et nombreuses, on entend de plus en plus parler de censure. Les gouvernements demanderaient aux réseaux de limiter les audiences de certains sujets, de bloquer les possibilités de publier de certains comptes « fichés politiquement dangereux »…

Qu’en est-il de tout ça ? S’agit-il réellement de censure ? Que pouvons-nous y faire ?

La réalité est qu’il n’y a aucune réelle censure. Effectivement, des posts ont étés supprimés sur Facebook, Youtube ou Twitter, des comptes ou des pages bloqués en attente de vérification, des fils d’actualités modifiés via des algorithmes et des audiences modifiées [1]

Dans tout ça, je refuse d’accepter qu’il y a de la censure. Je refuse de râler contre les gouvernements, contre Facebook, Youtube ou Twitter. Pour commencer, je rappelle que ces services sont offerts gratuitement [2] par des entreprises à but lucratif. Ils ont des actionnaires qui veulent uniquement du bénéfice.

Ensuite, en s’inscrivant sur leurs services, vous acceptez pleinement les Conditions d’Utilisation (CGU). Ce contrat, passé entre vous et l’entreprise correspondante, vous dit que vous acceptez qu’ils se réservent les droits de :

  • bloquer ou supprimer du contenu
  • désactiver ou supprimer des comptes ;

Et ce, pour les raisons suivantes :

  • violation de la loi
  • demande d’un représentant de la loi
  • violation de leur règlement intérieur (Facebook appelle ça « Standart de communauté »)

À partir de là, vous n’avez plus rien à dire. Vous avez fait le choix de vous exprimer, de communiquer via ces réseaux, en acceptant les conditions, si celles-ci ne vous vont plus vous ne pouvez qu’arrêter d’utiliser ces services.

Du coup, vient la dernière question : « Que pouvons-nous y faire ? »

La réponse est la suivante : partir !

N’utilisez plus ces réseaux asociaux qui vous enferment dans des règlements abusifs, et des systèmes bloquants. Utilisez à la place des réseaux libres, mis à disposition par des personnes ou des organismes à but non lucratif, ouverts, facilitant le partage…

Vous pouvez faire des recherches, mais moi je vous propose une liste de réseaux que je connais :

Alors, il n’y a pas d’alternative ? Pas de solution ? :P

Je vous laisse découvrir ces réseaux, qui ont tous en commun un grand principe, la fédération ! C’est assez compliqué, du coup je vous laisse aller regarder cet article de Dada qui explique très bien. Je vous laisse également cet article qui explique plus en détail certains trucs.

Mais, en gros, dites-vous que, chaque réseau social de la liste a plusieurs serveurs différents et indépendants. Ces serveurs sont connectés entre eux, sinon ce serait des petits réseaux sociaux et on peut communiquer entre différents serveurs très facilement !

Ces différents réseaux sont compatibles et communiquent ensemble :

  • Mastodon
  • Pleroma
  • PeerTube
  • PixelFed
  • Friendica

Friendica est compatible avec Diaspora* et Misskey est compatible avec Mastodon.

Il y a peut-être d’autres compatibilités, mais celles-ci sont sûres car je les ai personnellement testées.

Voilà, maintenant à vous d’imaginer les nombreuses possibilités qui s’offrent à vous en matière de partage sur le net, et d’en profiter !


[1] : Soi-disant pour éviter d’être submergé par trop de contenu
[2] : Sauf que vous payez en vous faisant tracker et manipuler par la pub
[3] : Ce ne sont que des équivalents, pas de copies ! Ils ont simplement des similitudes de fonctionnement.